PhotoDeRemyModifieeLe couple est au centre de la vie de la plupart des personnes. Creuset de l’amour, lieu d’épanouissement, source de joies et de plaisirs, il peut être, pour ses membres, un paradis. Il peut aussi, hélas, devenir un enfer, ou plus simplement un ennui.

Cadre principal de la filiation et de la famille, et unité économique, il est aussi un des piliers de la société actuelle.

Phénomène complexe, riche, aux multiples facettes, difficile à étudier, il se dérobe à toute tentative de simplification. Mais c'est un sujet passionnant, par la diversité des situations que l’on rencontre, par les questions théoriques qu’il pose, et les conséquences pratiques qui peuvent être utiles aux millions de personnes qui vivent en couple.


Et, tout d'abord, qu'est-ce qu'un couple?

Interrogeons deux dictionnaires.

"Le Robert en 8 volumes", en 1985, donnait la définition suivante :

Couple :  Homme et femme unis par des relations affectives, physiques. Homme et femme réunis provisoirement (au cours d’une activité sociale, danse, réunion) ; spécialement lorsque des relations sexuelles sont possibles ou envisagées entre eux.

En 2015, " Le Larousse en ligne" , affiche pour sa part :

Personnes unies par le mariage, liées par un pacs ou vivant en concubinage : Un couple uni.

Deux personnes réunies provisoirement au cours d'une danse, d'une promenade, etc : Des couples de danseurs.

On le voit, dans une même langue, deux dictionnaires de référence apportent diverses définitions de ce qu’est un couple, avec de notoires différences à 30 ans de distance. Dans les deux cas on distingue le couple durable du couple occasionnel mais deux points essentiels diffèrent :

Dans la version Larousse – la plus récente – il n’est pas fait mention du sexe pour le couple stable et il n’y a pas de référence à une pratique sexuelle pour le couple occasionnel. On pourrait donc dire que le couple du Robert 1985 était sexué et sexuel, et que celui du Larousse 2014 est « asexué » et « asexuel ».

Bien sûr il ne s’agit là que de définitions de dictionnaire et la réalité est beaucoup plus complexe. Le couple varie selon l’époque, le lieu, l’influence de l’environnement, les croyances, les besoins. Il varie surtout selon les individus, y compris au sein d’une même société, d’un même groupe social, d’une même époque. Il ne peut donc être défini comme un fait unique, invariable et stable. Ce n’est pas un invariant de l’espèce humaine (comme la bipédie) mais un concept flou, variable, plastique, multiforme.

 C’est pourquoi le titre de ce livre est au pluriel. 

Il ne prétend pas être un travail exhaustif sur le couple – les couples – mais un voyage au pays des couples, en prenant comme point de départ la France du début de XXIème siècle. Ce voyage se fera dans diverses directions, à divers niveaux, de diverses manières, adaptées à divers lecteurs.

C’est pour cela que ce livre est écrit en hypertexte. 

Les différents chapitres décrits ci-dessous ne se suivent pas nécessairement. Chacun pourra ainsi lire dans le sens qui lui plait, passer d’un domaine à l’autre, revenir, se promener dans l’arborescence au gré de ses attentes et de sa façon de penser. Pour ceux qui ne savent pas comment s’y prendre, un mode d’emploi est ajouté ; chacun s’en servira comme il le veut, car il n’existe pas une façon unique de lire ce document.

Des histoires de couples, réelles et légèrement modifiées.

On rencontre des couples partout. Il n’est donc pas difficile de relater leur histoire. Le problème est que, souvent, on ne connaît que la partie « sociale » du fonctionnement. C’est pourquoi, par exemple, on est souvent surpris lorsqu’on apprend que deux personnes en couple se séparent. Mais on se demande aussi, parfois, pourquoi certains restent ensemble. Dans le cabinet du « psy » au contraire, on aborde la dimension intime. Ce sont donc des histoires plus complètes et authentiques que l’on peut raconter. Oui, mais il y a un problème : la confidentialité. On ne peut pas raconter l’histoire exacte, et certains détails sont tellement caractéristiques d’une personne qu’il ne faut pas les mentionner. Les narrations de cette partie seront donc différentes de la réalité, mais fortement inspirées par elle. Ce ne sont pas des histoires vraies, mais vraisemblables. Des détails de lieu, de profession, d’âge, de situation sont modifiés, sans que le nœud de l’histoire en souffre. Personne ne pourra se reconnaître, mais chacun trouvera peut-être dans une ou plusieurs histoires, quelque chose qui ressemble à sa vie. lire la suite....

Le couple à travers les disciplines, les âges, les lieux.

Le couple n’est pas une réalité répondant à une définition précise. Dans l’introduction, nous avons cité celles des dictionnaires et dans la « théorie du couple » nous en utilisons deux autres. Dans cette partie, nous regardons comment les divers champs de la connaissance – les disciplines – abordent la question du couple. Le but est d’abord d’apporter des connaissances qui ne seront que parcellaires tant le sujet est vaste, et aussi de montrer qu’il n’est pas possible de se limiter à une seule discipline pour parler du couple. Au contraire, il faut aller chercher dans de multiples directions, afin de savoir à quoi on se réfère. Par exemple, lorsqu’on parle de l’économie du couple, on ne parle pas de la relation amoureuse qui se situe sur un champ différent ; et pourtant la réalité économique est fondamentale.

Nous avons recensé 9 disciplines

     Biologie Sociologie et ethnologie Histoire
     Droit
Psychologie sociale  Economie
     Psychologie Sciences de l’éducation  Sexologie

On pourrait en rajouter d’autres comme la politique et la philosophie, ou la théologie. C’est plus nos propres limites qui ont clos la liste.  Ce balayage est évidemment très succinct et invite ceux qui veulent creuser l’un ou l’autre domaine à consulter les ouvrages cités, ou à en trouver d’autres. Vouloir être exhaustif serait complètement impossible et sans intérêt.......

Peut-on vivre heureux en couple ... pour les pragmatiques.

Oui, bien sûr, on peut être heureux en couple et à tout moment de la vie.

De manière directe et simple, nous aborderons dans ce chapitre quelques principes généraux qui, bien utilisés, contribuent à une vie conjugale agréable. Mais attention ! Il n’y a pas de recette miracle donnant le bonheur pour toujours. Ce bonheur réside dans un équilibre qu’il faut constamment assurer et faire évoluer avec le temps et les circonstances. lire la suite.....

Ceux qui ne sont pas en couple,… et voudraient bien l’être.

La question du couple concerne également ceux qui ne sont pas en couple. Si certains s’accommodent parfaitement de la situation, d’autres souffrent de la situation et n’aspirent qu’à en changer, à être en couple. Certaines des ces personnes ont fait partie d’un couple ayant pris fin pour diverses raisons ; d’autres  n’ont jamais vécu en couple. Dans les deux cas, l’objectif est le même : trouver ou retrouver un partenaire pour vivre cette vie conjugale tant espérée.

Nous allons donner, dans ce chapitre, une stratégie pour y parvenir. Ici encore, pas de guide infaillible car la réussite de cette stratégie est conditionnée à l’engagement de celle ou celui qui l’adopte. Mais elle fonctionne bien chez la plupart des personnes. La plupart car le fait de se trouver seul, alors qu’on ne le souhaite pas, peut relever d’une structure de caractère particulière, voire d’une pathologie personnelle. Dans ce cas, notre stratégie arrivera à l’alternative suivante : s’accepter comme tel ou entamer un changement profond. Cette dernière issue peut amener à la nécessité d’entreprendre une psychothérapie. Lire la suite....

La « théorie du couple » pour ceux qui veulent comprendre

« Il n’y a rien d’aussi pratique qu’une bonne théorie » disait Kurt Lewin. Nous suivrons le grand maitre de la psychologie sociale, en tentant de développer une « théorie du couple ». Celle-ci va s’appuyer sur le formalisme éco-systémique. Il s’agit donc d’une théorie souple, qui intègre les variations selon le lieu et le temps. Comment pourrait-il en être autrement pour un « objet » aussi divers et complexe que le couple ? Elaborée aujourd’hui, elle évoluera nécessairement au cours du temps. Il s’agit d’ailleurs plus d’un modèle théorique que d’une théorie figée. Lire la suite....

La thérapie de couple. On ne sait jamais, ça peut servir.

On ne peut pas se le cacher : tout ne va pas très bien sur la planète couple. Il y a beaucoup de souffrances, d’incompréhension, de difficultés irrésolues. Nombreux sont les couples qui se séparent faute d’avoir pu dépasser ces passages critiques. Si, pour certains, c’est la meilleure issue car les conjoints n’avaient plus d’avenir ensemble, pour d’autres la séparation n’est qu’un constat d’échec. Alors, pourquoi ne pas faire appel à des personnes qui peuvent largement aider à prendre correctement un virage difficile ?

Il existe de nombreuses approches de ce que l’on appelle « thérapie de couple ». Nous en développerons succinctement une et renverrons à d’autres ouvrages pour les autres approches. Lire la suite....

Ce qui tourne autour du couple : famille, enfants, belles familles…

Tous les deux sur une ile déserte avec des cocotiers, la mer chaude et tout ce qu'il faut pour se nourrir. Ce peut être un fantasme, mais pas la réalité. En fait, les couples sont intégrés à un ensemble, une société. Surtout, ils font partie d’un système familial complexe, qui intègre les deux familles de chaque conjoint : les belles familles. Celles-ci comprennent les parents de chacun, les frères, sœurs, cousins, etc, mais aussi les enfants qu’ils ont éventuellement eus d’une autre union. Et, bien souvent, il y a les enfants du couple. Toutes ces personnes et ces groupes interagissent avec le couple et ses membres.

Ainsi naissent des questions relationnelles riches, sources de joies et aussi de difficultés. Nous les étudierons dans ce chapitre, dont la publication est prévue pour plus tard.

Et, pour ceux qui veulent savoir qui se cache derrière le clavier,

une autobiographie de l’auteur et de la réalisatrice.