Le modèle PPCT

(Personne Processus Contexte Temps)

Le modèle écosystémique que j'utilise et développe est fortement inspiré du modèle PPCT, développé par Urie Bromfenbrenner dont on trouvera l'exposé dans l'ouvrage suivant :  Le modèle écologique dans l'étude du développement de l'enfant, Sous la directions de Réjean Tessier et Georges Tarbulsy, presse universitaire du Québec, Québec 1996

Ce modèle de développement de la personne humaine, depuis son enfance, repose sur le principe suivant :

Le  développement survient au cours de processus interactifs progressivement plus complexes et réciproques entre un organisme bio-humain et les personnes, objets et symboles présents dans son environnement immédiat.

Une étude a beaucoup influencé ce modèle, portant sur les enfants de faible poids à la naissance, menée entre 1957 et 1964 par Cecil Mary Drillien, professeure à l'université d'Edimbourg. Celle-ci s'est intéressée aux enfants nés prématurément et de faible poids. Il s'avère - on le savait avant l'expérience - que ces enfants ont dans leur ensemble un handicap qui va se traduire par des problèmes de comportements plus fréquents que la moyenne des enfants. Mais Drillien va noter l'influence de deux facteurs :

• d'une part la catégorie socio-économique

d'autre part les soins maternels apportés aux enfants. 

Sans entrer dans les détails que l'on trouvera dans l'ouvrage, Drillien a montré que le handicap de petit poids de naissance était aggravé par  des conditions socio-économiques défavorables, mais atténué par des soins maternels de bonne qualité, jusqu'à être complètement compensé. En outre l'effet positif des bons soins maternels était plus important pour des enfants de condition économique défavorable. Il y a donc synergie des diverses causes conduisant à un problème. 

Bromfenbrenner a étudié d'autres situations du même type pour développer son modèle. Il note ainsi l'importance dans le développement (processus) d'un enfant (personne) des facteurs environnementaux (contexte) et du temps (évolution). Il remet dont en question l'idée d'une causalité unique à un problème de développement d'un enfant. Surtout, il montre que l'action sur des variables environnementales (soins maternels par exemple) et la durée dans le temps peuvent compenser complètement une cause due à la personne (petit poids). Ces travaux datant des années 1970 - 80 sont précurseurs et, même actuellement, peu connus, en particulier en France. 

On trouvera des exemples d'utilisation de ce modèle sur les sites suivants :

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-01018802/document

http://www.stes-apes.med.ulg.ac.be/Documents_electroniques/MIL/MIL-GEN/ELE%20MIL-GEN%207647.pdf