Spécificités du modèle écosystémique.

Venons-en à notre modèle, qui va servir de cadre à la théorie du couple, à la thérapie de couple, et aux suggestions pour vivre une vie heureuse en couple. Rappelons-en le principe :  l'être humain est un individu agissant, en constante interaction avec les systèmes dans lesquels il est immergé, ou a été immergé au cours de son histoire.

 Modele systemique

Au centre, l’individu, homme ou femme. C’est sur lui, en définitive, que se porte le regard de la psychologie. Il est inclus dans divers systèmes, qui peuvent avoir des points communs, être disjoints ou emboités les uns dans les autres.


Micro-système : le couple formé de deux éléments, inclus éventuellement dans  famille nucléaire
Méso-systèmes (famille élargie, groupes d’amis, entreprise, associations, groupe religieux, politiques ou idéologiques,…)
Macro-système (société en un endroit donné à un moment donné - pour nous la société française du début du XXIème siècle)

On peut aussi introduire, éventuellement
Exo-système : les systèmes qui ont un impact sur l’individu, alors que celui-ci n’y appartient pas ; c'est le cas, par exemple, de l’entreprise dans laquelle travaille le conjoint.
Chrono-système. Il s’agit du ou des systèmes appartenant au passé et qui influencent le présent. Nous utiliserons peu ce vocable qui semble donner au passé un statut analogue au présent. Nous préférerons, en suivant les psychologues comportementalistes, parler de dimension diachronique des divers systèmes, par opposition à la dimension synchronique qui correspond à l’état actuel.

Éventuellement Méga et Giga-systèmes
Le méga-système est l’espèce humaine toute entière. L’être humain - homo sapiens sapiens - n’a pas évolué en tant qu’espèce depuis des centaines de milliers d’années. C’est un être à reproduction sexuée, un mammifère qui se déplace debout et communique au moyen d’un langage. Nous considérerons ceci comme immuable à notre échelle et ne le remettrons pas en cause.
Le giga système est l’univers tout entier, avec ses lois que nous ne discuterons pas, comme l’attraction universelle ou les principes de la thermodynamique. C’est aussi, bien entendu, une donnée intangible de notre réflexion.

Tous ces systèmes sont des systèmes ouverts, en interaction permanente les uns avec les autres, mais nous n’aborderons pas ces interactions. Ce qui nous intéresse, c’est l’individu au milieu de tous ces systèmes, en particulier du système couple. Comment va-t-il pouvoir agir de manière à être le mieux possible, optimiser son bien être? On parle ici au sens psychologique du terme ; le bien être de l'individu incluant le désir du bien être de son conjoint, et de leurs éventuels enfants. Car c'est par le truchement de la représentation personnelle du bien être de ses proches que l'individu va pouvoir y contribuer et c'est, au bout du compte, la satisfaction qu'il retire du fait de se sentir bon conjoint et bon parent qui sera le critère de succès. Or être un "bon conjoint" dépend bien sûr des aspirations de l'autre conjoint, mais est aussi très influencé par les représentations en cours dans les éco-systèmes, méga et mésosystèmes. Par exemple, de nos jours, un mari qui tenterait d'empêcher sa femme d'exercer un métier serait considéré comme tyrannique, et donc très mauvais conjoint. Il y a quelques décennies, c'est un mari forçant son épouse à travailler qui pouvait être vu comme peu prévenant à l'égard de celle-ci.

Les capacités d’actions et le type d’action de chaque individu vont donc dépendre du système sur lequel il agit. Il va pouvoir faire changer l'environnement, ou s’adapter si le changement est impossible.

  • Il a une grande capacité de changer lui-même tout en acceptant que certaines données de sa personne sont inchangeables
  • Il peut aussi beaucoup agir sur les micro-systèmes « couple » et « famille nucléaire », mais il lui faut s’adapter à son conjoint. Les deux conjoints peuvent agir en complémentarité et adaptation réciproque.
  • Il peut agir plus faiblement sur les méso-systèmes, mais il peut souvent s'en détacher (famille élargie)
  • Il n’a pratiquement pas d’action possible sur le méga-système et devra donc s’adapter.
  • Il ne peut que s’adapter aux méga et giga systèmes.

Comment agir, comment s’adapter? Comment optimiser sa situation de conjoint au sein d'un couple (et toujours en prenant en compte la satisfaction de l'autre, vu en tant que satisfaction personnelle) ? C’est ce que ce que nous allons développer dans la théorie écosystémique du couple